COMPORTEMENT ET PSYCHOLOGIE

ETHOLOGIE DU RAT:

 

Le rat est un animal social très intéressant à observer. En effet il est le sujet d'étude privilégié en 'éthologie' (science su comportement), car ses attitudes sociales sont complexes et ses facultés d'adaptation et d'apprentissage spectaculaires. On dit de lui qu'il est 'intelligent'.

La plupart de ces comportements s'apprennent quand le rat est très jeune, jusqu'à ses six semaines au sein de la portée (car ensuite s'effectue le sevrage social). Il se peut que le rat n'ait pas acquis tous les codes de vie en société s'il a été séparé trop tôt de sa mère et de sa portée ou s'il est isolé des autres rats. Il risque donc de ne pas s'intégrer.

 

HIERARCHIE:

Lorsque deux rats se rencontrent pour la première fois, ils s'échangent des informations (essentiellement par l'olfaction car nous avons vu que le rat est myope).

Il est recommandé de présenter deux rats qui ne se connaissent pas en terrain neutre (terrain qu'aucun des deux rats n'a marqué de son urine). En général, si les deux rats sont du même sexe, ils vont d'abord s'ignorer . Ensuite, cela dépend de leur âge. Deux jeunes s'intéresseront l'un à l'autre, un rat un peu plus âgé restera plutôt indifférent avec un jeune... Mais tout cela dépend aussi du caractère de l'animal. En terrain non neutre (c'est à dire de terrain de l'un des deux rats, sa cage par exemple), celui- ci aura tendance à vouloir défendre son territoire: il risque donc d'attaquer l''étranger'. Dans un lieu qui sera le territoire des deux rats, comme la cage qu'ils devront partager (qui sera soigneusement nettoyée pour enlever toute odeur si un des rats y a déjà vécu), la hierarchie se mettra en place naturellement.

La hierarchie est essentielle au bon fonctionnement d'un groupe. Chacun des individus y trouve sa place et le comportement à adopter. Un groupe de rats sans hiérachie est un groupe instable (il n'y a pas de réel chef, chaque individu veut dominer) et les bagarres peuvent être très dangereuses.

 
Baston entre Laïko (au dessus) et Zulu (en dessous) pour déterminer qui est le domiant. Chez les jeunes rats, les bagarres sont sous forme de jeux.

     Comment reconnaître un rat dominant?
Le rat dominant est le plus fort de la bande.

 Le dominant renverse le dominé sur le dos, les pattes avant posées sur le poitrail de l'autre rat.

 Le dominant présente son postérieur levé au dominé et le frotte sur le dos de selui-ci. Il le marque ainsi de son urine, le dominé lui 'appartient' alors. Ou bien le rat dominant 'marche' sur le dominé en laissant une trace d'urine sur ce dernier. Ces comportements sont surtout présents chez les mâles.

 Le dominant mange en premier (comme chez les chiens) et vole la nourriture à ses camarades qui se laissent faire.

     Comment reconnaître un rat dominé?
Le rat dominant montre clairement sa soumission au 'chef' pour éviter les ennuis.

 Dans la position sur le dos infligée par le dominant, le rat dominé ne bouge pas d'un poil pendant quelques secondes. Il ne cherche pas tout de suite à se défaire de cette emprise. Il accepte ainsi sa place dans le groupe.

 Il arrive que certains dominés fassent des 'offrandes' aux dominants 'rois de la tribu'en leur apportant de la nourriture qu'ils déposent juste devant eux. Je n'ai jamais observé ce comportement.

 Le couinement préventif: le dominé couine par prévention au contact du dominant. C'est un signe de soumission, mais aussi parfois signe de contestation et de défense. C'est pour cette raison qu'il est généralement inutile de s'affoler quand un rat couine. Le plus souvent tout ceci n'est que comédie!

 

VIE SOCIALE:

Les rats ont aussi des comportements qui n'ont rien à voir avec la confrontation. Ces comportements resserrent les liens entre les membres du groupe afin d'en assurer la cohésion.

La toilette, par exemple, est un moment sacré pour les rats. Comme nous l'avons vu plus haut, le rat est très propre et doit faire sa toilette environ 6 à 8 fois par jour. Un rat peut très bien faire sa toilette tout seul, mais les membres du groupe se la font aussi entre eux. C'est un signe d'attachement entre les rats. C'est bien sûr le dominant qui décide quand elle commence et finit, que ce soir lui ou d'autres qui la fasse.

 
Rasta (dominant) fait la toilette à Panda. Il le mordille doucement pour le gratter.

Le fait de dormir entassés resserre également l'union du groupe. Les rats apprécient se mettre 'en tas', c'est un comportement qui est resté de leur jeune période. En effet, les bébés dans une portée se mettent en tas pour se tenir chaud (car au tout début, le raton n'a pas de système de régulation de sa température corporelle). C'est aussi une façon de se sentir intégré au groupe.

 
Bébés de deux jours cherchant la 'chaleur' du groupe.

 
Rats dormant 'en tas'. Photo de Sarah.

La 'monte' fait également partie des relations sociales. Une ratte qui sera en chaleurs se fera monter par une autre qui la soulagera. C'est généralement la même ratte au sein d'un groupe qui monte toutes les autres. On retrouve le même cas chez les mâles, et c'est bien entendu le dominant qui monte le dominé.

Les rats appartenant à un même groupe se marquent les uns aux autres par quelques petites gouttes d'urine. C'est pourquoi il ne faut pas vous étonner si votre rat dépose un peu d'urine sur vous, cela prouve son attachement, votre appartenance au groupe!

ANALYSE DES COMPORTEMENTS:

L'agressivité:

Les signes d'agressivité sont à surveiller car ils dénotent de mauvaises relations entre deux rats. L'incompatibilité d'humeur existe aussi chez les rats. Il arrive que deux rats ne s'entendent pas et ne s'entendront jamais. Dans ce cas, la rencontre ou la cohabitation peuvent très mal se passer si ces signes ne sont pas décelés à temps.

Un rat est agressif quand son poil se hérisse, quand il souffle fortement par à coups par les narines et quand il 'trépigne' des pattes avant ou qu'il sautille. Le rat peut aussi se 'coller' à son rival et lui donner des coups de pattes. Ces comportements sont des signes d'intimidation qu'il ne faut pas prendre à la légère. Dans ces cas, mieux vaut éloigner les deux rats. Cela pourrait très vite occasionner de graves blessures.

C'est aussi pour cette raison qu'il est indispensable de présenter les animaux en douceur, en respectant les règles: endroit neutre (lit, baignoire...), sous surveillance.

L'excitation:

Le rat a ses phases d'excitation, comme tous les animaux. Les 'coups de folie' sont nombreux chez ces animaux pleins de vie!

Un rat excité va sautiller, et va, par exemple, partir en trombe se cacher quelque part pour ressortir aussitôt quand on l'apelle ou qu'on le chatouille. Il aura les oreilles dressées (attentif à ce qu'il se passe autour de lui) avec parfois de petits mouvements d'attention. Un rat excité vous sollicitera et voudra jouer avec vos mains, vous mordillera...etc.

La peur:

Un rat qui a peur est assez démonstratif. Ses oreilles vont se rabattre vers l'arrière de la tête. Il aura tendance à se débattre pour fuir au plus vite. Si l'on veut prendre un rat non habitué aux humains, il va crier et lâcher des crottes et de l'urine.

Les chaleurs:

Une ratte en chaleur sera excitée (voir plus haut) et fera de petits bonds rapprochés lorsqu'on lui touchera le postérieur. Elle frétillera des oreilles et se cambrera quand on la caressera.
Certaines rattes sont plus démonstratives que d'autres. Il se peut que ce genre de signes ne se manifestent pas. La ratte sera alors uniquement excitée.

Le contentement:

Le rat content est aussi assez démonstratif. Il va claqueter des dents (les frotter les unes contre les autres comme tous les rongeurs). Ce frottement entraîne parfois l'exorbitation des yeux (les yeux gonflent et se dégonflent, ils semblent entrer et sortir de leur orbite).
Attention tout de même car ces comportements peuvent être déclenchés également par un rat stressé.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site